Accueil ::> Cycle 4 ::> Compétences ::> Travailler l’orthographe en interdisciplinarité

Travailler l’orthographe en interdisciplinarité

lundi 22 janvier 2007, par Lucie Béguin .

Travailler l’orthographe en interdisciplinarité

Principes

Pour faire progresser les élèves en orthographe, il faut lui donner le statut d’une compétence à part entière, faisant l’objet d’une progression et d’une évaluation adaptées en classe, portant sur des points ciblés, sur lesquels les élèves ont prise, quelques soient leurs lacunes. On amènera les élèves à départir ce qui doit faire l’objet d’une simple mémorisation, de ce qui doit faire l’objet d’un raisonnement logique (grammaire, familles de mots, techniques de substitution, etc.).
D’autre part, pour que les élèves saisissent pleinement l’enjeu de l’orthographe, elle doit être prise en compte dans d’autres disciplines que le français.

Mise en œuvre :

- avoir des exigences lisibles (« coder » les fautes signalées afin de guider l’élève dans son autocorrection) et progressives (au besoin individualisées) : utiliser la typologie suivante comme un contrat, dont chaque élève a une copie dans son classeur. On surligne au fur et à mesure les types de fautes qui seront évaluées au devoir suivant. Les autres ne seront pas sanctionnées dans la note.

- l’évaluation doit être positive, c’est-à-dire intégrée au barème du devoir, sur 2 ou 3 points, et figurer parmi les consignes (ex : appliquez le contrat d’orthographe (FC, MN, A)).

- un travail d’équipe coordonné par le professeur de français : se mettre d’accord sur les types de fautes à évaluer dans les disciplines « autres » (peut-être en nombre plus restreint qu’en français, afin de ne pas surcharger les collègues non-spécialistes).

Exemples d’activités :
Il revient au professeur de français d’amener l’élève à l’autonomie dans l’autocorrection, pour tous types de productions écrites.

- La typologie des fautes peut être élaborée avec les élèves, par exemple en leur faisant eux-mêmes coder les fautes d’une copie anonymée.

Annotation
Typologie des fautes les plus fréquentes

FC : faute de copie (mot présent sur le sujet du devoir)

MN : faute sur un mot nouveau, vu en classe

A : faute d’accord (genre et nombre)

C : faute de conjugaison (dont homophonies des terminaisons des verbes du 1er groupe : é/er/ais...)

H : homophonie grammaticale (a/à, et/est...)

L : orthographe lexicale
- Temps de travail par types de fautes lors de corrections d’évaluations de français.

Propositions de suivi :
- le professeur de français relève les scores /2 tout au long de l’année
- l’élève enregistre dans une grille le nombre de fautes de chaque type par devoir
- tester les élèves sur une même dictée à différents

Orthographe en interdisciplinarité