Accueil ::> Cycle 4 ::> Entrées de programme ::> Lecture et compréhension de l’écrit ::> Gudule, La Bibliothécaire

Gudule, La Bibliothécaire

dimanche 24 avril 2005, par Lettres modernes, Sabrina Gillette.

Lecture cursive d’une � ?uvre intégrale en 4ème

Avant-propos

Les accompagnements des programmes de 5e et 4e (1997), p. 16-17, stipulent dans le paragraphe concernant la lecture cursive que celle-ci, qui est définie comme "la forme la plus usuelle de la lecture", se poursuit au cours du cycle central dans le même esprit qu’en 6è et qu’il convient de lui réserver une place à part entière, soit en liaison avec les séquences didactiques soit en dehors d’elles.

Cette lecture en liberté ne peut s’accommoder de formes d’évaluation rigides ; elle doit cependant être prise en compte dans des activités d’échange, en classe, sur les livres lus. Des fiches de lecture présentées oralement ou par écrit et destinées à guider le choix d’un autre lecteur peuvent ainsi être rédigées, des questionnaires peuvent être élaborés, des jeux imaginés, des affiches ou des panneaux d’exposition réalisés, des exposés et des débats organisés, des comparaisons établies, etc. Ainsi conçue, la lecture cursive privilégie le fait de lire (un roman, un article d’encyclopédie, un magazine, une bande dessinée) sur le choix d’un titre.

En définitive la plus grande souplesse est souhaitable dans une phase d’évaluation qui reste très éloignée, dans son esprit et dans ses formes, d’un contrôle permettant de mettre une note. Pour cette raison, la pratique systématique des fiches de lecture « relevées et notées » paraît peu susceptible de développer chez l’élève le goût de la lecture.

Sont inclus ci-joints un questionnaire de lecture ainsi qu’une évaluation.